Arnaud.

Hôte sur Ephatta depuis Mars 2018

"Accueillir ne coûte pas grand-chose, et cela peut rendre de grand service"

18.01.2019

Partager sur

Parlez nous de vous

Je suis divorcé (pas de mon fait…), catholique pratiquant. Certains de mes enfants habitent chez moi, d’autres ne viennent que le WE et les vacances. J’ai donc des chambres libres.


Comment avez-vous connu Ephatta ?

Par gens de confiance

Ce qui m’a plu, c’est la notion d’entraide. Nous nous plaignons trop, et nous n’agissons pas assez quand certaines choses sont à notre portée. La possibilité d’aider une œuvre est également intéressante, même si ce n’est pas mon cas. Pour ma part, j’ai préféré réduire le coût au minimum, juste pour combler mes frais et éviter des abus de réservation (5 euros par nuit).


Dans quel contexte accueillez-vous ?

Pour l’instant, j’ai accueilli deux personnes, « hommes venant seuls ». J’aurais du mal à accueillir un couple, ou une « femme venant seule », étant donnée ma situation.


Comment se sont déroulés vos accueils ?

On a pris des repas ensemble, les discussions ont été intéressantes.


Que retenez-vous de ces expériences?

Accueillir ne coûte pas grand-chose, et cela peut rendre de grand service, et permettre des rencontres et des échanges. La confiance s’est faite rapidement avec les « invités ».


Recommencerez-vous ?

Oui, une personne vient également fin mai.!